La psychologie du trader

Quizz en fin de chapitre

Introduction


Il faut souligner que nous avons tous un trait de caractère commun, qui est ancré en l’homme depuis des milliers d’années et qui cesse d’évoluer. Ce trait commun est la peur, qui entraîne des réactions combatives et agressives. Ces réactions d’impulsivités peuvent engendrer, malheureusement, la perte totale de votre capital.

Ce genre de réactions peut vous éloigner de votre stratégie de trading. Le plus souvent, cela se traduit par le fait que le trader cède à la tentation de laisser courir une position perdante, dans l'espoir de voir celle-ci se transformer en position gagnante à terme. Alors que la solution aurait été de couper cette position en respectant sa stratégie. Comprendre le rôle de la psychologie dans le trading vous aidera à atténuer l'impact de votre peur sur votre processus de prise de décision en matière d’investissement.

Prendre conscience de ce sentiment de peur dans ces situations vous donnera davantage de maîtrise de vous-même, à la fois en tant que trader et en tant qu'individu. Cela vous permettra également de vous raccrocher à un raisonnement logique et rationnel, ce qui doit être l'objectif final de cette démarche.

La peur de se positionner sur les marchés financiers peut provenir de 4 biais psychologiques différents. Nous les aborderons donc un par un au cours de cette session afin de les identifier et de les comprendre.

L'ancrage


L'ancrage est un biais qui concerne surtout les traders avec peu d’expérience.

L'ancrage est une tendance à s'appuyer sur ce qui est déjà connu d'un trader dans le cadre d'une prise de décision future, sans tenir compte des nouveaux éléments qui pourraient intervenir entre l'analyse et la prise de position.

On observe deux effets de l’ancrage :
—> Une hausse du nombre de positions perdantes, liée au fait que le trader n'a pas tenu compte de l'évolution des conditions de marché entre le moment de son analyse et son entrée en position.
—> Une hausse du montant de pertes des positions perdantes, certaines auraient pu être coupées plus tôt avec des pertes plus faibles si le trader avait tenu compte de l'évolution des conditions de marché dans le cadre de son suivi des positions en cours.

Le risque pour les traders subissant les effets de l'ancrage, est d'entrer sur les marchés en s'appuyant sur des informations qui sont devenues obsolètes (périmées).


Nous allons prendre un exemple dans la partie suivante pour illuster l'ancrage.

Exemple d'ancrage :
Un Trader qui est ancré dans le temps fera son analyse à 11h00, et attendra jusqu’à 12h00 une confirmation pour entrer sur le marchemarché, cependant il suffit qu’une annonce aitest lieue à 11h30 pour que son analyse soit faussées.
Les marchés financiers évoluent en permanence. Vous devez tenir compte de ces évolutions, même si d'après votre stratégie de trading vous avez un signal qui vous dits telle chose, et que vous attendez simplement la confirmation de ce signal pour entrer en position, au moment où la confirmation apparaîtra, il sera bon de vérifier à nouveau si le signal de base est toujours valable.


Conclusion :
Il ne faut pas que vous ayez peur de modifier ou d’adapter votre stratégie de trading aux marchés, même si cela vous fait sortir de votre zone de confort. Pour modifier vos habitudes de trading je vousil est conseillée de vous entraîner sur un compte de démonstration.

Pas d'excès de confiance !


La psychologie du trader est aussi de faire attention à l'euphorie en trading. Le cerveau humain, afin de nous donner confiance en nous et de nous aider à nous accomplir, est naturellement optimiste. C’est à dire que nous allons naturellement surestimer nos propres capacités et nous serons convaincu de pouvoir accomplir une action qui est en réalité à la limite de nos capacités.

Exemple :
Un trader qui enchaine une série de trades réussis, commence petit à petit à se convaincre que sa prochaine position sur les marchés sera gagnante. Le risque est donc que le trader se retrouve à penser que quelle que soit sa décision en matière d'investissement, elle sera bonne et que le marché ira dans son sens.

Il est particulièrement dangereux de penser de cette manière, car le trading n’est pas une science exacte et donc les positions ne peuvent pas être systématiquement gagnantes, et arrivera le moment où une position sera perdante, ce qui est tout à fait normal.

Le trader ne s’étant pas appuyé sur des éléments rationnels pour prendre ses décisions, n’aura donc pas respecté son plan de trading.

De plus, le trader aura tendance à augmenter la taille de sa position au fur et à mesure de sa série gagnante. Ce qui aura pour conséquence une grosse perte qui, dans le meilleur des cas annule les gains de la série, et dans le pire des cas impacte significativement le capital.

Conclusion :
Vous devez toujours garder en tête que :
- Le trading n'est pas une science exacte
- Toutes les stratégies gagnantes enregistrent automatiquement des positions perdantes.

L’excès de confirmation


L’excès de confirmation constitue le troisième biais psychologique et est le biais le plus courant chez le trader.

Ce troisième biais signifie que le trader va essayer de trouver des éléments qui soutiendront la décision qu’il a déjà prise ou la stratégie qu’il a décidé de suivre sur des marchés financiers.

Par exemple, un trader ne s’appuiera pas sur des analyses précises des marchés financiers et fera son propre choix sur un placement qu’il tentera de justifier en trouvant des éléments d’analyse en faveur de ce choix.
Le problème de ce biais est que le trader se retrouve alors piégéer dans une spirale de doutes, qu'il cherche à casser en trouvant continuellement des éléments qui pourraient appuyer la décision qu'il a prise.

L'excès de confirmation peut avoir deux conséquences :
Conséquence 1 : Dans le premier cas, il génère une perte de temps et d'énergie, d'autant plus qu'il accroît son stress, puisqu'à chaque nouvelle confirmation, il va se lancer à la recherche d'un nouvel élément. Il limitera donc le nombre d'opportunités qu'il pourrait saisir.
Conséquence 2 : Dans le second cas, le trader pourrait, à force de chercher une confirmation de sa décision, mal interpréter et déformer une information pour que celle-ci aille dans son sens.

Le trader ne percevra donc pas les éventuels évolutionsles éventuelles évolutions des marchés financiers qui aurait dû l’amener par exemple à clôturer sa position, ou le trader peut être tenté de couper systématiquement ses positions gagnantes trop tôt et ses positions perdantes trop tard. Les conséquences peuvent aller d'une stratégie initialement gagnante qui devient globalement neutre (sans gains ni pertes), ou pire entraîner des pertes sur le capital.

Conclusion :
Vous devez être capable de vous fier à vos propres analyses sans vouloir confirmer votre décision par de multiples informations. Si vous n’avez pas totalement confiance, fiez vousfiez-vous dans un premier temps à des analyses fiables et entraînez-vous avec vos propres analyses sur un compte de démonstration.

L'aversion au risque


L’aversion au risque, plus communément appelé la peur de perdre constitue le quatrième biais psychologique. Ce biais se traduit par le fait que lorsque l’on est amené à choisir entre une position à faible risque et donc un gain potentiellement faible ou une position avec un risque élevé et un gain potentiellement élevé, ce sentiment de peur de perdre nous conduit généralement à choisir la première option.

On s’aperçoit donc que beaucoup de traders novices, en voulant sécuriser rapidement leur bénéficesleurs bénéfices, clôturent tôt leurs positions gagnantes afin de s’assurer un minimum de gain, se privant ainsi de bénéfices plus importants.

A l’inverse, ils ont tendance à laisser leurs pertes s’aggraver car ne voulant pas clôturer sur une perte mais sur un bénéfice, ils vont espérer un changement de direction des marchés et vont se raccrocher à l’idée qu’une position perdante qui n’est pas clôturée n’est alors pas encore une perte validée.

Cependant, agir ainsi provoquent des conséquences souvent désastreuses pour le capital car : les pertes qui n’ont pas été clôturées rapidement seront donc conséquentes et les bénéfices clôturéesles bénéfices clôturés trop tôt seront donc moins importants.

Conclusion :
Afin d’éviter cela, il vous faut donc adopter la stratégie inverse :
- Clôturer les pertes rapidement afin de les minimiser ;
- Laisser des positions gagnantes courir pour ainsi les laisser augmenter

Tout cela sans avoir peur de perdre ses gains car c’est en respectant son plan de trading et en agissant de manière rationnelle que vous amasserez de plus gros gains.

Quizz


Retrouvez-nous

Retrouvez-nous sur nos différents réseaux sociaux ou laisser nous un message, nous sommes en ligne !